Patrick HENRY - Magali LOMBARD

Patrick HENRY  -  Magali LOMBARD

Le père la bricole

 

    Jacques Henry mobilise les foules …A 21 ans,  dès les « bancs de l'école » de pilotage, il étonne les plus anciens. Plus tard, en vrai passionné, il enchaîne les épreuves…A Lure, il bricole, … monte, démonte, remonte sa monture, dans son garage, la semaine… Puis tous les week-ends, il sillonne la France. Au gré des Rallyes, les talents de  pilotage sont remarqués par les fans aguerris, mais pas seulement…Sa générosité, son caractère entier et son physique d'acteur flattent les fans de tous genres, toutes générations,… Son « savoir faire » et son « savoir être » mobilisent les voix, même des plus petits.

 

 

En voici, une preuve singulière :

 

 

 

 

 

 

 









































d'Hervé

 

 

 

 

« Les admirateurs

 

Dans une grosse enveloppe, des dessins d'enfants, quelques lettres naïves accompagnées d'une lettre plus longue de l'institutrice, que nous reproduisons ci-dessous. Jacques reçoit un nombreux courrier semblable…

 

 

Rouffach, 16-5-75

Monsieur,

J'ajoute quelques mots à la lettre de mes élèves pour vous remercier de nous avoir répondu aussi vite. Lorsque j'ai annoncé à la classe que j'avais reçu votre lettre, ça a été un véritable délire. Mes vingt-huit élèves étaient fous de joie. Ils ont regardé vos photos, lu votre lettre et ont décidé de vous faire leur plus beau dessin. Je vous assure qu'ils se sont vraiment appliqués pour vous faire plaisir,  c'est en quelque sorte un cadeau qu'ils vous font.

 

Vous êtes devenu un véritable mythe à leurs yeux, ils découpent tous les articles de journaux qui parlent de vous. Cette passion pour l'automobile leur vient du fait que j'aime beaucoup ce sport et que je leur en parle souvent dans le cadre des disciplines d'éveil. Croyez-moi, cela fait parler même le plus timide.

 

Mes élèves vous ont demandé de venir, car ils ont cru comprendre que vous le leur aviez proposé dans votre lettre. Si cela vous était possible, nous serions très heureux les élèves et moi-même de vous recevoir dans notre classe. Les enfants pensent déjà à la fête qu'ils vous prépareraient. Vous savez, à 9-10 ans, on ne se rend pas compte des obligations de la vie. S'il ne vous est pas possible de venir, cela ne fait rien, je le comprendrais très bien, mais il faut tout de même que je vous envoie cette lettre et leurs dessins. Si vous passez dans la région (peut-être à l'occasion d'une course) essayez de vous arrêter à Rouffach, cela ferait plaisir à vingt-huit enfants.

 

Dans l'attente de votre réponse ou de votre visite, recevez, Monsieur, mes plus sincères salutations et tous mes vœux de réussite pour la saison. Encore merci de votre réponse, c'est toujours formidable de voir la joie sur des visages d'enfants et votre lettre, vos photos ont vraiment contribué à les rendre heureux.

E Meyz »

 

 

Article, "Intéral...ement votre Jacques Henry,

24 heures dans la vie d'Henry ou la vie quotidienne d'un joyeux Luron",

Jean Lerust, vers 1976, Echappement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'Hervé

 

 

 



17/01/2008
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres